le Forum Opinel

logo

Accueil | Liste utilisateurs | Règles | Recherche | Enregistrement | Connexion

Vous n'êtes pas connecté.
 
Annonce


Suite à de nombreux problèmes avec les robots, les inscriptions automatiques sont closes.
Merci de m'envoyer un mail à fpanda chez free pour une inscription manuelle.


Opinelement
Panda
Vous pouvez utiliser ce service ou un autre de votre choix pour héberger vos photos.
Elles seront redimensionnées automatiquement.


le Forum Opinel / Réparation et entretien / J'ai un jeu ! Modéré par Michel M, malau92  
Auteur
Message Pages: 1
ursus
Membre

Situé à: Pyrénées Orientales
Enregistré: 14-04-2007
Messages: 495
Bonjour.

Je suis en train de préparer le remontage du vieux n°8 que j'ai repêché récemment dans un vide-grenier.

A la suite des dérouillages et gratouillages nécessités par son état, la virole (certains disent la bague ?) a pris du jeu sur l'embout conique.

Faut-il tenter de resserrer la virole à l'étau par exemple (j'ai essayé timidement, mais ça ne semble pas faire grand chose), ou faire gonfler l'embout dans l'eau (mais il sèchera bien un jour !), ou espérer que la pression de l'axe au cours du rivetage suffise à plaquer la virole sur l'embout, ou ... autre chose ?

Merci.


_______________________________________
Le couteau de poche, le plus sûr artisan de la culture populaire. (Henri Vincenot, " La Billebaude")

24-05-2007 11:21:18
   
Michel M
Moderateur

Situé à: Vaucluse
Enregistré: 10-01-2006
Messages: 1975
Bonjour Ursus,
Normalement la bague d'assemblage s'ajuste parfaitement à la partie conique du manche (en forçant légèrement). Donc dans ton cas, le mieux serait de déterminer si la bague s'est ouverte suite au démontage/nettoyage ou si c'est le bois du manche qui a séché.
Pour contrôler les côtes du manche : la partie conique doit mesurer 12,5 et 14 mm aux extrémités (s'il n'est pas trop ancien en tout cas).
Tu peux aussi comparer l'ouverture de la bague avec un N°8 en bon état.

Tu pourras déterminer la pièce en cause. Pour la bague, effectivement le rivetage devrait régler le problème s'il n'est pas trop important. Si c'est le manche il vaut mieux en récupérer un en bon état.

@+
Michel


24-05-2007 18:27:46
Site web  
ursus
Membre

Situé à: Pyrénées Orientales
Enregistré: 14-04-2007
Messages: 495
"Si c'est le manche il vaut mieux en récupérer un en bon état."

Je ne le souhaite vraiment pas : pour mon coup d'essai, c'est justement le manche que j'ai travaillé !

Merci pour ta réponse.


_______________________________________
Le couteau de poche, le plus sûr artisan de la culture populaire. (Henri Vincenot, " La Billebaude")

24-05-2007 19:04:55
   
Michel M
Moderateur

Situé à: Vaucluse
Enregistré: 10-01-2006
Messages: 1975

ursus a écrit:

"Si c'est le manche il vaut mieux en récupérer un en bon état."

Je ne le souhaite vraiment pas : pour mon coup d'essai, c'est justement le manche que j'ai travaillé !


Effectivement, j'avais pensé à une restauration.
Si la bague est marquée N°8 déposé tu peux comparer les côtes du manche aux valeurs ci dessus. Si le talon de la lame n'est pas en place, une mesure "horizontale" est faussée.

Tiens nous au courant.

Dernière édition par Michel M (24-05-2007 19:36:03)


24-05-2007 19:35:02
Site web  
ursus
Membre

Situé à: Pyrénées Orientales
Enregistré: 14-04-2007
Messages: 495
"Si la bague est marquée N°8 déposé tu peux comparer les côtes du manche aux valeurs ci dessus. Si le talon de la lame n'est pas en place, une mesure "horizontale" est faussée."

Je finis par me demander si je ne suis pas tombé sur un modèle un peu défectueux.

En effet, il s'agit bien d'un "n°8 DÉPOSÉ", mais d'emblée je m'étais aperçu qu'en position ouverte, la lame n'était pas vraiment dans l'axe général du couteau, et gardait un très léger angle dans le sens de la fermeture.

J'ai d'ailleurs commencé à limer très légèrement l'encoche de la lame qui prend appui sur le bord de la bague.

En outre, à regarder de profil, on voit que l'axe de la lame n'est pas situé sur l'axe du couteau, mais légèrement vers la rainure.

Et maintenant que le nettoyage me permet de mieux voir, je m'aperçois qu'en position d'assemblage provisoire (bague et lame en place, axe matérialisé par un rivet "pop"), la bague dépasse l'extrêmité conique du manche de 1 à 1,2 mm !

Parallèlement, côté manche, la bague ne prend pas franchement appui sur l'épaulement entre la "poignée" et la partie conique. Il s'en faut d'1 mm environ.

J'ai la solution de rendre les trous de la bague oblongs, pour la faire redescendre vers le manche, mais au risque de ne plus les recouvrir avec les extrêmités du rivet définitif.

Ou alors je rabaisse le pourtour de la bague, côté lame. Avec le risque que si j'y vais trop fort, la lame va prendre un angle dans le sens de l'ouverture.

Mais pourquoi faut-il que j'aille chercher tous ces em...bêtements ?
Ah oui, c'est parce que j'aime ça !

Dernière édition par ursus (25-05-2007 09:38:01)


_______________________________________
Le couteau de poche, le plus sûr artisan de la culture populaire. (Henri Vincenot, " La Billebaude")

25-05-2007 09:29:04
   
Michel M
Moderateur

Situé à: Vaucluse
Enregistré: 10-01-2006
Messages: 1975

ursus a écrit:


Et maintenant que le nettoyage me permet de mieux voir, je m'aperçois qu'en position d'assemblage provisoire (bague et lame en place, axe matérialisé par un rivet "pop"), la bague dépasse l'extrêmité conique du manche de 1 à 1,2 mm !

Parallèlement, côté manche, la bague ne prend pas franchement appui sur l'épaulement entre la "poignée" et la partie conique. Il s'en faut d'1 mm environ.


C'est un problème que l'on rencontre rarement. C'est ce décalage lors du perçage qui est la cause de tout ça. Ca peut arriver quand on réalise un nouveau manche et que la bague glisse lors du perçage.


ursus a écrit:


J'ai d'ailleurs commencé à limer très légèrement l'encoche de la lame qui prend appui sur le bord de la bague.


Ta solution est tout à fait adaptée.



ursus a écrit:


J'ai la solution de rendre les trous de la bague oblongs, pour la faire redescendre vers le manche, mais au risque de ne plus les recouvrir avec les extrêmités du rivet définitif.

Ou alors je rabaisse le pourtour de la bague, côté lame. Avec le risque que si j'y vais trop fort, la lame va prendre un angle dans le sens de l'ouverture.


Je pense que cette dernière solution est la meilleure pour l'esthétique et fonctionnement. Comme est elle complémentaire de la retouche au niveau du dos de la lame, il faut y aller doucement.
Les trous oblongs risquent de ne pas régler le problème.

Dernière édition par Michel M (25-05-2007 17:32:21)


25-05-2007 17:30:13
Site web  
ursus
Membre

Situé à: Pyrénées Orientales
Enregistré: 14-04-2007
Messages: 495
Merci.

Je vais tourner la Dremel 7 fois dans sa boîte avant de la mettre en route !


_______________________________________
Le couteau de poche, le plus sûr artisan de la culture populaire. (Henri Vincenot, " La Billebaude")

25-05-2007 17:42:26
   
Pages: 1    
Aller à
Powered by PunBB
Version: 1.1.5
© Copyright 2002-2004 Rickard Andersson