le Forum Opinel

logo

Accueil | Liste utilisateurs | Règles | Recherche | Enregistrement | Connexion

Vous n'êtes pas connecté.
 
Annonce


Suite à de nombreux problèmes avec les robots, les inscriptions automatiques sont closes.
Merci de m'envoyer un mail à fpanda chez free pour une inscription manuelle.


Opinelement
Panda
Vous pouvez utiliser ce service ou un autre de votre choix pour héberger vos photos.
Elles seront redimensionnées automatiquement.


le Forum Opinel / Tutoriels / Vernis au tampon made in frank Modéré par Michel M, malau92  
Auteur
Message Pages: 1
Frank.J
Membre

Situé à: Cannes
Enregistré: 23-07-2008
Messages: 798
Suite à votre demande je vais essayer de vous présenter ma méthode pour effectuer un vernis au tampon

Au préalable le manche a été poncé à la toile 240, 600, 800...
Ensuite 7 ou 8 passages avec un chiffon et de la pondre "ponce soie"
7 ou 8 passages avec un chiffon imbibé d'alcool à 95°
Le dernier se fera avec une goutte d'huile de lin

Préparation au vernis

Comme je vous l'ai dit dans mes précédents post, à part que c'était des paillettes que mon beau frère à dilué dans de l'essence de térébenthine, je n'en  sais pas plus. Dès que j'ai sa réponse je vous la transmet ( compter un ou deux mois ,  il lui faut du temps pour répondre  lolll...)



Faire une bonne patate...

Mèche de coton et tissus en coton



Effectuer les pliures du tissus dans le même sens et garder la queue (!!!)





Bien la taper sur une planchette afin qu'elle soit bien compacte ( là sur la photo j'ai repris celle que je me sers car elle est déjà imbibée)



Pour un premier vernis bien imbiber de vernis avec un peu d'alcool à 95°.

Mettre un peu de poudre de ponce sur la planchette et passer la patate en tournant dessus



Verser un peu de vernis sur la patate et passer la sur le manche en tournant



Laisser  sécher

Passer une deuxième couche avec uniquement du vernis rajouter sur le tampon avec la méthode de "l'atterrissage d'avion" Difficile à prendre en photo ça... heu .. comment dire .... ben regarder les avions   (voila!!!) . Passer la patate dans le sens du bois sans laisser coller.



Là à la place de l'étau, en réalité, c'est ma main qui tient la lame, mais comme je n'en ai que deux....

laisser sécher

Passer une troisième couche avec une goutte d'huile de lin mis sur chaque face du manche avec le tampon.

Laisser sécher

Le tampon peut être stocké dans un pot de confiture ou autre récipient hermétique.  Il vous resservira pour d'autres réalisations.
Si lorsque vous le reprendrez, il est un peu sec et pour faire plaisir à Ursus, c'est à ce moment qu'il faudra rajouter de l'alcool à 95° par la queue (et je peux vous assurer que ce geste ne fait pas mal....)

Lorsque le manche est bien sec Passer de la popotte polisch ou de lustrage pour vernis au tampon, avec une petite patate de mèche de coton en tournant doucement sur le bois (repolissage fin de vernis et enlève l’huile de lin)



Laisser sécher

Un petit coup de chiffon en coton et voila....






En espérant avoir été assez clair....

Bon vernis !!!!

Dernière édition par Frank.J (23-02-2009 07:07:51)


_______________________________________
Tant qu'il y a du noir, y'a de l'espoir

22-02-2009 20:19:38
E-mail | Site web  
Laurent L.
Membre

Situé à: Lot & Garonne
Enregistré: 17-03-2007
Messages: 1220
Merci beaucoup pour ce tutoriel ! Il n'y a plus d'excuse pour ne pas essayer !
Une question toutefois : à quoi servent la poudre à poncer et l'huile de lin exactement ?

Et encore une fois, tes assemblages sont très intéressants ! ;)


_______________________________________
L'Opinel, un Outil de Partage

22-02-2009 20:32:57
Site web  
Michel M
Moderateur

Situé à: Vaucluse
Enregistré: 10-01-2006
Messages: 1975
Merci Frank, c'est très clair.


Frank.J a écrit:


Comme je vous l'ai dit dans mes précédents post, à part que c'était des paillettes que mon beau frère à dilué dans de l'alcool à 95°, je n'en  sais pas plus. Dès que j'ai sa réponse je vous la transmet ( compter un ou deux mois ,  il lui faut du temps pour répondre  lolll...)


Il y a toutes les chances que ce soit de la gomme laque, mais on va attendre la confirmation.

Laurent, je crois que la pierre ponce est un bouche pores. Par contre Frank, est-ce que ça se trouve facilement chez les fournisseurs pour l'ébénisterie ?


22-02-2009 20:48:19
Site web  
Jean-Henri
Membre

Situé à: Loire Atlantique
Enregistré: 29-08-2008
Messages: 614
La classe Franck !
Merci mille fois.
Je crois que je vais essayer ça dans quelques temps...


_______________________________________
Pour la carotte, le lapin est l'incarnation du mal.

22-02-2009 21:28:39
E-mail | Site web  
Frank.J
Membre

Situé à: Cannes
Enregistré: 23-07-2008
Messages: 798
merci à vous.

J'ai retrouvé dans mes papiers le nom du vernis. c'est le vernis copal ou comme le dit Michel de la gomme laque.

Le Copal est d'origine mexicaine. C'est une résine de diverses légumineuses, dont on fait des vernis. Le Copal est souvent extrait du Copalier. Tous les Copaliers sont des césalpiniacées. Le Copal est récolté soit par exsudation spontanée ou par incision du tronc et des branches pour provoquer l'exsudation.

Sa mise en œuvre est a base de paillettes dilués dans de l'essence de térébenthine et non dans l'alcool à 95° comme j'ai l'écrit.

Exemple d'application voir  (whaouuuuuu ca marche)

Effectivement la pierre ponce est un bouche pores et le pot que je montre sur la photo ("ponce soie") vient de chez casto

l'huile de lin assure une petite protection supplémentaire du bois et fluidifié légèrement le vernis. Surtout ne pas en mettre beaucoup car comme vous le savez son séchage est très lent.

Je vous rappelle que ce vernis est fragile

Dernière édition par Frank.J (23-02-2009 07:06:37)


_______________________________________
Tant qu'il y a du noir, y'a de l'espoir

23-02-2009 06:53:05
E-mail | Site web  
ursus
Membre

Situé à: Pyrénées Orientales
Enregistré: 14-04-2007
Messages: 495
Précieux.
Et le Saint Estèphe, il était comment ?


_______________________________________
Le couteau de poche, le plus sûr artisan de la culture populaire. (Henri Vincenot, " La Billebaude")

23-02-2009 08:40:13
   
Laurent L.
Membre

Situé à: Lot & Garonne
Enregistré: 17-03-2007
Messages: 1220
Je crains, malheureusement, qu'on ne lui ait donné la bouteille avec, déjà, le vernis dedans... Était-il besoin d'un tel prétexte pour l'ouvrir et en boire le contenu ? Hélas, Franck ne voit pas son beau-frère très souvent... Mais il va lui falloir d'autres récipients, c'est certain... La solidarité du Forum pourrait trouver là un nouveau terrain où s'exprimer ! :D

_______________________________________
L'Opinel, un Outil de Partage

23-02-2009 09:00:33
Site web  
delomba
Membre

Situé à: Bruxelles
Enregistré: 31-01-2006
Messages: 256
Très clair. Le vernis au tampon est la méthode que je préfère.

23-02-2009 11:59:17
   
Frank.J
Membre

Situé à: Cannes
Enregistré: 23-07-2008
Messages: 798
Mon beau frère à part être un ébéniste (à la retraite maintenant) est un amateur de grand vin. Et si ce n'est peut être pas celui là qui a été bu , vous inquiétez pas ,il nous soir toujours quelques bonnes bouteilles de sa cave immense...

Je passe toujours une semaine chez lui (en Normandie) lors des vacances estivales. Ce passionné de bois me fait découvrir ses secrets et je regarde toujours ses réalisations avec admiration.

Quand à moi je suis un piètre connaisseur et je dois vous avouer que je ne raffole pas du vin même un grand cru ........ mais chut... ne lui dites pas !!!


_______________________________________
Tant qu'il y a du noir, y'a de l'espoir

23-02-2009 18:40:36
E-mail | Site web  
Jean-Henri
Membre

Situé à: Loire Atlantique
Enregistré: 29-08-2008
Messages: 614
Ce n'est pas une tare, Franck. C'est même une opportunité parfois.
Tiens, la preuve : Si tu veux te débarasser d'une bouteille de St Estèphe discrétement (pour ne pas vexer Frérot), tu n'a qu'à me l'envoyer, je te ferai parvenir en retour une bouteille d'un excellent cru de V33 incolore.
Cool, non ?


_______________________________________
Pour la carotte, le lapin est l'incarnation du mal.

23-02-2009 18:57:39
E-mail | Site web  
Frank.J
Membre

Situé à: Cannes
Enregistré: 23-07-2008
Messages: 798
heu je vais tout de même réfléchir enfin si tu le permets Jean henri !!!
Je ne sais pas si le V33 me fera rouler sous la table...


_______________________________________
Tant qu'il y a du noir, y'a de l'espoir

23-02-2009 19:13:31
E-mail | Site web  
Jean-Henri
Membre

Situé à: Loire Atlantique
Enregistré: 29-08-2008
Messages: 614
lol :D

_______________________________________
Pour la carotte, le lapin est l'incarnation du mal.

23-02-2009 20:24:24
E-mail | Site web  
Michel M
Moderateur

Situé à: Vaucluse
Enregistré: 10-01-2006
Messages: 1975

Frank.J a écrit:


J'ai retrouvé dans mes papiers le nom du vernis. c'est le vernis copal ou comme le dit Michel de la gomme laque.

Le Copal est d'origine mexicaine. C'est une résine de diverses légumineuses, dont on fait des vernis. Le Copal est souvent extrait du Copalier. Tous les Copaliers sont des césalpiniacées. Le Copal est récolté soit par exsudation spontanée ou par incision du tronc et des branches pour provoquer l'exsudation.

Sa mise en œuvre est a base de paillettes dilués dans de l'essence de térébenthine et non dans l'alcool à 95° comme j'ai l'écrit.



En fait après quelques recherches il apparaît que les produits (copal et gomme laque) sont bien différents mais qu'il entrent tous deux dans la composition du vernis Copal.

La gomme-laque est une laque issue de la sécrétion d'une cochenille asiatique, Coccus lacca. La résine obtenue est de couleur jaune/rouge-ambrée, généralement fournie sous la forme de paillettes que l'on dissout dans de l'alcool à 95°. Le mélange obtenu peut ensuite être utilisé en ébénisterie ou en lutherie pour vernir le bois. Le vernis au tampon est la technique la plus couramment employée avec la gomme-laque. D'autres applications sont l'industrie alimentaire, pharmaceutique, la fabrication de colles ou d'encres (dont l'encre de Chine). La gomme-laque était autrefois utilisée comme plastique naturel afin de confectionner divers objets.
Source Wikipédia

Le vernis Copal dit "de St Petersbourg", est constitué de gomme laque et de copal dilué à la térébenthine.

Ceci explique la relative fragilité de ces deux types de vernis, mais aussi leur facilité d'utilisation au tampon ou au pinceau et le séchage rapide. Pas besoin de décapant pour la gomme laque, l'alcool à 95° suffit.


24-02-2009 20:22:45
Site web  
Pages: 1    
Aller à
Powered by PunBB
Version: 1.1.5
© Copyright 2002-2004 Rickard Andersson